Les Vacances à la maison, volet 3 !

L'Homme a repris le chemin du travail, quand les enfants et moi-même profitons d'un supplément aoûtien non négligeable ! Tu auras noté que je n'ai pas écrit "repos", mais "supplément" ! Et oui ! Outre le bonheur de profiter encore quelques temps des joies des grasses matinées (le terme est quelque peu exagéré avec trois enfants à la maison dont un Bébé Lélé affamé, mais la couette, même éveillée, reste confortable !), les vacances en Maman solo et enfants en pleine possession de leurs capacités ... ce n'est pas toujours de tout repos !

Bébé Lélé est invité bien malgré lui au spectacle de marionnettes made in Lilly et Loulou, qui se griment et se pavanent devant lui en usant de nombres onomatopées en tout genre, en accentuant chaque syllabe et scrapati et patata ... et quand il n'est pas spectateur, le pauvre enfant est soumis aux bonnes volontés de ses "Geppetto" et je dois bien souvent revêtir le rôle de la Fée Bleue afin qu'il retrouve sa place de "Vrai Petit Garçon" ! 

Lorsque Bébé Lélé est laissé tranquille, qu'il peut bavouiller à loisir, machouiller ses jouets à s'en rassasier de bonheur, ou encore se lover dans les bras de Morphée ..., la Fée Bleue prend quelques RTT bien mérités ;-) Mais l'arbitre qui sommeille en moi se doit alors de prendre du service ! Sur le ring, un Loulou et une Lilly bien décidés à en découdre se font face ! Grand Loulou ? Petite Lilly ? Lequel des deux aura donné le premier coup ? Nul ne le sait, mais je dois seule en juger afin de rendre la partie équitable et que la foule ne crie pas au scandale ! Grand Loulou est accusé à tort, Petite Lilly donne des coups parfois incidueux ... mais Grand Loulou use des mêmes stratégies que son Héros "Neymar Jr" et simule de manière trop flagrante ... la pénalité n'est pas loin, lorsque Petite Lilly est prise en flagrant délit de provocation de l'adversaire ... elle écope d'une sanction ... et scrapati et patata jusqu'à ce que le match se termine sous l'abandon de l'un ou de l'autre ou, que l'arbitre, usé par la profession, ne les renvoie tous deux dans leur filet ! 

Au milieu de ce branle-bas-de-combat, il y a ... moi. Juste moi ... Non plus l'arbitre, la Fée Bleue, la Maman, la Femme ... juste moi ... Celle qui est née il y a quelques étés, qui a grandi parmi les siens, a vécu les plus belles comme les plus tristes aventures, a aimé, a souffert, a rencontré son idéal, a trouvé le bonheur sans jamais quitter tout à fait sa mélancolie, sa nostalgie ... 

Et ce sont ces dernières qui parfois se rappellent à moi quand, munie de mon sifflet magique, il m'arrive, sans prévenir, et en perdant toute crédibilité, d'esquisser un sourire qui, immanquablement, se transforme en rire ...

Eh oui, car ces chamailleries, ces petits coups portés en douce, ce besoin irrésistible d'aller taquiner l'autre, je les ai moi aussi subis souvent, ressentis parfois !

Je pense alors à mon Crapaud ... A ma soeur donc, pour ne pas la nommer ! Le Crapaud est apparue (erreur syntaxique de rigueur !) dans ma vie par un coup de baguette magique qui lui a valu son prénom. Crapaud est venu redonner le sourire à mes parents, et à la grande soeur que j'étais. Avec Crapaud, nous avons eu une enfance soudée, presque fusionnelle. Nous avons toujours été aux antipodes l'une de l'autre, mais comme soumises aux lois qui régissent les aimants, nous nous sommes toujours attirées. Elle fut ma première élève, bon gré, mal gré (elle), ma confidente, ma complice ... Et de tout cet Amour pourtant, ont souvent éclaté quelques coups de tonnerre ! On en a connu des disputes, des coups bas et même des coups de balais ! On s'en est dit des idioties et des regrets a posteriori ... Et puis on a grandi ... On a pris des chemins qui, comme nous, semblent ne pas pouvoir toujours se croiser, des routes pas toujoours praticables par l'une ou l'autre ... Et pourtant, quand je me pose et que je regarde mes enfants; quand je repense à tout cela et à bien plus encore, je me dis qu'il y a des liens que la vie, les désaccords, les chemins différents ne peuvent dénouer. Nous sommes bien imparfaites toutes deux, mais notre histoire doit pouvoir, toujours, nous rapprocher. 

Alors, à l'approche de sa fête et grâce aux pouvoirs magiques du monde merveilleux du scrap, j'ai eu envie de lui écrire une petite carte pour lui faire part de ces quelques sentiments ... car mieux vaut "scrap" que jamais ! 

J'ai vu passer un joli défi sur le désormais incontournable Creablablablog et j'ai donc voulu m'en inspirer pour réaliser ma carte. Il s'agit du Défi carterie 352 et il s'agit d'un bingo ! Le voici :

Source: Externe

Le principe en est simple : il faut choisir une colonne, une ligne ou une diagonale et réaliser une carte à partir des critères retenus ..

Pour ma part, ayant reçu mes dies cercles couture que j'attendais avec impatience, je me suis laissée tenter par la colonne 4 !

Voici le résultat :

CRAPAUD

Crapaud recevra la carte sur son lieu de villégiature ;-) Si d'aventure elle venait s'évader ici, mais j'en doute à ce stade, il lui restera néanmoins encore une petite surprise que je ne te dévoilerai donc que lorsqu'elle aura reçu son courrier ;-) La carte ne pouvait plus attendre, le défi prend fin le 13 août !

Si l'envie t'est venue de relever le défi, tu es donc avertie, le temps presse !

Je te laisse donc à ta colle, tes ciseaux, tes feutres et scrapati et patata ...

De mon côté, j'ai quelques petites choses en réserve à te montrer alors, quand ton oeuvre sera achevée, reviens-moi ! (et n'hésites pas à me faire partager ton art !)

Bises à toi !

Merci pour toutes vos visites guidées, de fortune ou de passage et pour tous les petits mots laissés en commentaires qui font vivre mon petit blog ;-) !