Bonjour à toi et merci de m'être restée fidèle malgré l'absence et le temps passé loin de toi.

"Loin des yeux mais, non loin du coeur, sois en certain/e"

Que n'ai-je pensé à toi durant ces semaines muettes ... Que n'ai-je regretté de ne pouvoir ici me livrer un instant sur le temps qui file, défile et nous défie ... Que n'ai-je souffert de tout ce rien ....

J'ai gardé dans un coin de ma tête quelques phrases échouées par le temps, dans un coin de l'ordi quelques photos délaissées par le manque d'occasions de s'y pencher, et dans un coin du coeur quelques regrets d'un bonheur dont on ne se délecte que trop vite et trop peu ... dont on ne se délecte que trop vite et trop peu, mais qui garde la saveur de l'amour et le parfum de la joie.

J'ai dit "au revoir" fin août à une instant de vie, celui qui nous aura permis d'accueillir notre bouille d'amour baveuse et gazouillante. Durant toute une année, une personne a joué un grand rôle dans cette nouvelle étape, si importante. Elle m'a accompagnée durant toute ma grossesse, a suivi chacune des évolutions de Bébé Lélé et restera dans notre vie encore et encore ... C'est au moment de nous dire non pas "adieu" mais "au revoir" que j'ai voulu lui témoigner toute mon affection, ma reconnaissance et ma sympathie en lui couchant quelques mots au dos d'une carte confectionnée tout spécialement pour elle. La dite-carte, la voici :

CARTE MAITE

Elle fut touchée par la pensée et moi, émue de laisser quelques temps nos entrevues rythmées par nos papotages aussi drôles que sérieux et, sincères.

A très vite donc, Maïté, sage-femme en or et en platine <3

Début septembre j'ai donc retrouvé, comme de nombreux maîtres et écoliers le chemin de l'école.

Quel bonheur de retrouver sa classe, de nouveaux élèves et de mûrir ensemble, de nouveaux projets. Quelle joie de revoir certains collègues et d'en rencontrer de nouveaux. Il y a dans chaque rentrée un parfum d'espoir, une promesse de belles choses à venir, d'instants forts à partager ... Il y a, à chaque rentrée aussi, un vent de panique à la vue de tout ce qu'il nous reste à faire afin que tout soit parfait. Il y a dans chaque rentrée, une volonté de remonter le temps pour ne plus rien laisser au hasard. Il y a dans chaque rentrée, comme dans la vie, un souffle de liberté insufflé par la promesse du lendemain et retenu par la peur du vide ... il y a dans chaque rentrée l'excitation de la vie, tout simplement.

Il y a eu dans ma rentrée cette année, un petit grain de sable venu mettre à l'épreuve tout cet engrenage déjà si complexe. L'enfant baveux et titubant a, lui aussi, fait sa grande rentrée chez sa Nounou d'enfer ;-) Adaptation difficile et perturbée par quelques maladies enfantines venues ici, bien décidées à plomber l'ambiance générale. Bébé Lélé, armé de son sourire ravageur de mauvaises nouvelles, de ses joues gonflées tels des airbags à l'épreuve des chocs et de sa joie de vivre contagieuse nous a permis de traverser ces moments difficiles et d'arriver, le souffle court mais toujours debout jusqu'au moment tant attendu des vacances !

Nous allons donc savourer ce moment sur pause aussi fort que possible, prendre le temps de soigner notre Petit insomniaque, de nous reposer et, de profiter au maximum de Grand Loulou et P'tite Lilly.

Je vais enfin pouvoir venir me ressourcer ici en bonne compagnie et abuser de celle de Joe Scrap si longuement delaissé.

Dans l'attente de te présenter les nouveaux-nés de cette union, je te laisse toi aussi en Bonne Compagnie dominicale.

Bien à toi.

Je vous remercie d'être resté/es malgré le temps, en ma compagnie, de m'avoir lue et, si l'envie vous en dit, de me laisser une petite trace de votre passage chez moi.

A très vite !