Coucou à toi et bon retour, ou bienvenue chez moi ! ;-)

Je ne sais pas si depuis ta dernière visite tu auras cédé à la tentation de toi aussi te saisir de tes ciseaux, colles, papiers et scrapati et patata ou si tu leur auras préféré une autre activité mais ici, la table de scrap ne prend guère de repos ! J'ai tout plein de petites choses à te montrer mais, rien ne presse, allons-y doucement !

Tu l'auras donc compris, mon activité scrappesque ne reflète en rien le titre du billet du jour ... Et pourtant !

Une petite voix ne cesse de me souffler au creux de la raison de me laisser aller au plaisir de ne rien faire ... Au diable donc vaisselle et panières de linge, qu'importe les coups de balais et de serpillère, à quoi bon se vêtir quand le pyjama m'est si confortable ... et scrapati et patata !

Et pourtant, il faut bien se la faire cette fichue raison ! Qui dort dîne, mais qui dîne, a besoin de couverts, d'une table propre, de denrées ... qui a besoin de denrées doit se rendre en courses et qui se rend en courses ... s'habille ! La boucle est bouclée, la paresse attendra !

Quand les ventres sont pleins, que le sol reluit, que la vaisselle a retrouvé placards et tiroirs, que le linge n'encombre plus la buanderie, et scrapati et patata ... je peux alors me laisser aller au farniente .. Il est en général 22h et mon lit m'appelle à tue-tête ! Oui mais voilà, depuis un bon petit mois une rivale de taille lui fait de la concurrence ... J'ai nommé la table de scrap (du salon donc ;-) ! Elle use et abuse de ses charmes ! Elle met en avant tous ses atouts que sont les différents dies, tampons, encreurs, papiers et scrapati et patata ... Elle se montre plus généreuse jour après jour et se dote de nouveaux appâts à une vitesse qui ne me laisse aucune chance de ne pas mordre à l'hameçon ! C'est ainsi que, le sourire du bienheureux au coin des lèvres, la promesse de l'évasion à l'esprit, et la certitude du plaisir à venir en tête, je m'installe chaque soir, à une heure peu raisonnable donc, devant mon tapis de coupe. L'impatience de ce rendez-vous clandestin m'aura déjà donné nombre projets et mes mains se laissent guider par un esprit en fusion. Pour couvrir les infidélités faites à mon lit, j'ai quelques complices tentateurs que sont les dfférents blogs dont je t'ai déjà ici entretenue ... et de nouveaux sont en train de me faire de l'oeil ! 

Le tentateur du jour est, celui déjà ici nommé, Carte Maniak ! Le défi de ce mois-ci (ici) propose de créer à partir de deux contraintes : insérer un cadre à la carte et utiliser la couleur imposée, le vert ! Je te donne un aperçu de la réalisation de référence :

Source: Externe

Le vert n'est a priori pas ma couleur de prédilection, l'idée du cadre me séduit  ... le défi est IRRESISTIBLE. 

Oui mais voilà, au moment de le relever, je n'ai aucune idée de la personne à qui adresser ma réalisation. Je me laisse guider par mes papiers verts et l'idée d'un destinataire éventuel s'éloigne de plus en plus .. La petite voix de la paresse tente quelques incursions ... Du vert ... des cactus me disent bonjour ... la paresse essaie de se rendre indispensable ... le mot "Farniente" me fait de l'oeil .. Je tiens mon sujet ! 

Finalement, "le meilleur moyen de résister à la tentation c'est d'y céder" ! Me voici sur la voie de la paresse, ma carte en sera mon billet !

Mon titre de transport vers un ici et un ailleurs, le voici donc :

FARNIENTE

Pour la petite histoire, l'ironie du sort aura voulu que cette carte se destine à la nonchalance assumée ..

Devant le désarroi de la Petite Lilly qui devait ranger sa chambre, l'idée m'est venue de lui offrir cette carte en guise de récompense pour l'effort fourni une fois l'antre des fées, princesses, licornes et scrapati et patata remise en ordre ! Celle-ci avait tellement aimé la carte le matin même qu'elle a sauté sur l'occasion et a, bon gré, mal gré, fini par donner un petit coup de baguette magique à son donjon ;-)

Elle a pu donc ensuite, munie de son précieux sésame, aller se dorer la pilule dans la piscine et s'adonner à l'art de ne rien faire !

Je te laisse ainsi, toi aussi munie de ce petit billet, aller goûter au plaisir du "laisser vivre".

Pour ma part, je m'en vais me rappeler au bon souvenir de mon lit ;-) ! Il n'y a pas d'heure, non, non, non ... ! 

 

Merci pour ton passage et ton petit commentaire si l'envie te dit de m'en laisser un ;-) J'apprécie chacun de tes passages !

Bises et à très vite !