A l'heure où Bébé Lélé gazouille et que les deux grands profitent allègrement du jardin, je ne peux m'imaginer ce que ressent un parent lorsque son / ses enfant/s s'en va/vont ... 

Les journées d'un parent sont bien souvent rythmées par un réveil toujours trop matinal, une douche et un habillage militaires, un petit-déjeuner (quel est ce repas que je ne connais plus que dans un lointain souvenir ?) pris sur le pouce ou sur le trajet, une journée de travail où l'on se demande à chaque instant, ou presque, comment vont nos enfants, si nous les avons correctement vêtus ("mince, je pensais qu'il ferait moins froid", "zut, j'ai oublié la casquette" et scrapati et patata ...), un retour sur les chapeaux de roues qui lance le compte à rebours presque perdu d'avance au cours duquel tu dois caser le judo (ou autre activité extra-scolaire), les devoirs, la douche, le dîner, l'interrogatoire de rigueur sur la journée achevée, l'histoire du soir, le bisous, le câlin et tout ça .. avant grand max ... 20h30 ! 

Alors oui, tu te dis qu'entre les situations d'arbitrage impossible dont nous avons déjà parlées ensemble, les nuits entrecoupées, le rythme effréné et scrapati et patata, il faut vraiment aimer souffrir ou avoir un grand pouvoir d'abnégation pour vouloir un jour devenir parent ! Et encore ... pour le moment, l'adolescence n'est pas là !

Oui, mais voilà ... Même si j'aspire à davantage de sommeil, qu'il m'arrive de penser à des journées calmes et sans un bruit, que je me surprends parfois à rêver de soirées passées à ne rien faire, de dîners en amoureux ou de grasses matinées en rien contrariées, même si je souhaiterais pouvoir finir ce billet sans bave partout sur mon clavier ... je n'échangerais toute cette effervescence et cette vie pour rien au monde ..!

Les cernes, la bave, les coussinets d'amour, le stress, le manque de temps et scrapati et patata sont le prix à payer pour un bonheur sans fin fait de rires, de joies, d'amour, de parties de Monopoly, de bisous mouillés, de rêves de licorne racontés au réveil, de match de foot "où vous êtes le héros", de pop corn devant Disney, de plouf dans la piscine, de cris de bonheur, de "j'te mangerais si je l'pouvais" et scrapati et patata ... en un mot ... de fierté !

Mais, quand tout s'arrête, que se passe-t-il ? Qu'arrive-t-il une fois le tourbillon de vie parti au loin ? La vie reprend-elle son cours comme avant ? Ne reste-t-il plus rien que des ruines à reconstruire ? Est-ce à cela que nous prépare l'adolescence qui sommeille chez Grand Loulou, déjà ?

Ces questions et leurs réponses sont propres à chacun ... je ne saurais pour l'heure y répondre moi-même ... Je ne peux qu'observer ce qu'il en a été pour mes parents.

L'étape a été plus ou moins facile à passer, chacun là aussi, à sa façon ... 

Je ne saurais dire si c'était pour combler le vide qui les pesait ou pour répondre à un besoin plus lointain mais c'est à peu près à cette époque, qu'une personne est entrée dans leur vie ... et le moins que l'on puisse dire ... c'est que cette personne ... a du chien  !

Alors, comme le dirait la chanson "J'vous l'présente, il s'appelle Henri ... !"

HENRI

Certains ne comprendront pas, d'autres riront, d'autres encore se reconnaitront dans l'adoption de Monsieur Henri qui, qu'on se le dise, n'est pas un chien !

Alors, c'est un brin amusée et un chouille taquine, que je me plais à rire de la situation de ce compagnon de route qui les suit partout, déjeune de bon coeur à la place du chef, possède son fauteuil attitré, boude quand il n'est pas content, pleure quand ils s'absentent, semble rire quand ils jouent avec, ronfle la nuit et scrapati et patata ...

 A l'approche d'une nouvelle étape dans leur vie qui devrait encore nous rapprocher un peu plus, j'ai voulu faire un petit geste pour mes parents, pour leur faire plaisir .. mais pas que ... 

Je leur ai donc scrappé le portrait de Monsieur ... Mon Magritt, sans prétention aucune, le voici donc :

HENRI

La petite carte qui accompagnait la page, je te la dévoilerai tout bientôt ; il est l'heure pour moi de m'en retourner aux couches et gazouillis, aux princesses paillettes et autres licornes en folie, et aux Kapla en construction ;-)

Profite de ton tourbillon ou de ton calme retrouvé ou pas encore perturbé, d'un rayon de soleil, d'un verre entre amis, d'un diner en amoureux, de ta table de scrap ou scrapati ou patata ... de la vie quoi !

A tout bientôt !

 

Merci encore pour vos très gentils commentaires que je lis toujours avec une grande émotion. N'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter si vous le souhaitez ;-)